L'arbre de Piya
Bon retour sur le forum!


Forum pour Fanfictions de toutes sortes!
 
AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Recueil d'One-Shot

Aller en bas 
AuteurMessage
*Lacrima*
Ange Pierre de Lune
Ange Pierre de Lune
avatar

Messages : 199
Date d'inscription : 02/05/2012
Localisation : Dans les locaux d'Abstergo Industries.

Feuille de personnage
Nom du personnage: Elvirella
Race: Sorcier/sorcière

MessageSujet: Recueil d'One-Shot   Mar 5 Juin - 18:40

Voilà, c'est fait! Mon recueil d'OC est ouvert!!!

Petit rappel: OC= One-Shot ou Own Character, suivant le contexte

One Shot : Pour les fanfictions notamment. Désigne une courte histoire de quelques pages écrite d'une traite. Un peu comme un chapitre de fanfiction plus longue et très complet.

Own Character : Pour les nuls en anglais, "Propre personnage". Désigne donc un personnage qui vous est propre, tout droit sorti de votre imagination spécialement pour s'incruster dans votre fanfiction. (ex: ninja Fa Zuu de L'Enfance Volée ou la Puissance des Sentiments de Piya)

...quoi? Je fait de la pub? MOUA? Beuh nooon, quelle idée!!!

Bref.

Je ne vais donc pas tarder à poster un petit one shot, écrit ce soir, au chaud dans mon pitit plumard d'amouuuuuuur I love you I love you I love you

Pour l'instant, petite liste des univers qui risquent fortement d'y apparaître (c'est à dire ceux que j'ai déjà exploités auparavant ^^' je suis trop petzouille (=trouillarde) pour m'aventurer sur un terrain glissant!!!):

- Final Fantasy (XII notamment)
- Kingdom hearts (I, II, 358/2 days)
- La Légende de Zelda (OOT, WW, PH, ST, MC, TP, SS, ...)
- Naruto (sauf films)
- Pokémon (eeeeeeeeh oui!!! Pokémon n'est pas que pour les pitits nenfants!)
- Harry Potter
- Pandemonium (c'est très vieux, ça... très vieux)
- ...

Cette liste sera étoffée au fur et à mesure de mes envies.

Mes thèmes favoris? Précisés au début de l'OC (fiche d'identité en quelque sorte) avec la présence de spoil s'il y a.

Voualaaaaaa-euh!

_________________
Gloire à Flotteman.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Piya
Admin
avatar

Messages : 299
Date d'inscription : 31/03/2012
Age : 23
Localisation : La tête dans les nuages et les pieds sur terre!

Feuille de personnage
Nom du personnage: Piya
Race: Elfe

MessageSujet: Re: Recueil d'One-Shot   Mar 5 Juin - 19:31

Oh YEAH trop bien! j'ai hate de la lire!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://larbredepiya.forumgratuit.org
*Lacrima*
Ange Pierre de Lune
Ange Pierre de Lune
avatar

Messages : 199
Date d'inscription : 02/05/2012
Localisation : Dans les locaux d'Abstergo Industries.

Feuille de personnage
Nom du personnage: Elvirella
Race: Sorcier/sorcière

MessageSujet: OC: Un salaud, une ordure...   Mer 6 Juin - 13:50

Titre: Un salaud, une ordure...
Univers: La légende de Zelda
Catégorie: Action
A signaler: Heu... de la violence. Ouais. Et un pitit chouilla de rien du tout de... fooooliiiiie! drunken Ah, et j'ai eu la main lourde sur les jurons, je crois.
Infos: Mon premier One-Shot (sur le forum!), écrit au feeling (pas le temps de préparer!!! XD), mettant en scène l'un de mes personnages favoris (et sûrement LE favori de moi! =^^=)



Ce n'étais pas la première fois que ça m'arrivait.

Mais cette fois, c'était différent.


J'ai les cheveux longs. Et je suis un garçon. Tous en riaient, ici, au Dortoir. Ce bâtiment perché sur une île au coeur des nuages avait remplacé le havre de paix qu'était le village de Célesbourg en un immense centre de détention. Ce bloc de pierre similaire à un château et richement décoré en imposait dès l'entrée; immenses cascades se jetant dans la mer de nuages, décor fleuri et verdoyant, haies taillées au millimètre près, vitraux à l'effigie du Roi d'Hyrule et armoiries des nombreuses nobles familles ayant contribué à sa construction.
Décidément, le Dortoir aurait pu être un endroit merveilleux.
Pourtant, une fois les portes passées, il s'apparentait à un enfer. Un enfer dans les cieux... paradoxal.
Une fois le hall abritant les imposants bureaux de l'administration passé, on débouchait dans le couloir menant aux "chambres" des "résidents". Ces chambres étaient des multitudes de cellules où s'entassaient les détenus, triés sur le volet en fonction du niveau de leur maladie.
Car oui, le Dortoir accueillait des malades. Il provenaient de tous les peuples vivant à la surface de la terre, que ce soient les Zora, peuple de l'eau, les Gorons, géants des montagnes ou encore les Hyliens, elfes peuplant majoritairement ce royaume recouvrant la terre et appelé Hyrule.
Ils y étaient envoyés, sur ordre du Roi lui-même, dès que des symptômes de la maladie se manifestaient; pertes de connaissance, développement accéléré des capacités physiques et mentales, dépigmentation des cellules de l'individu...
Rien de bien étrange, en premier lieu. Pourtant, les individus sont isolés pour deux principales raisons; cette "maladie" est incurable, on peut seulement ralentir voire stopper son développement. Et surtout, elle est terriblement dangereuse...
Pourtant, dans l'aile Primaire du bâtiment, tout va très bien. Les occupants se comptent par centaines et n'aspirent qu'à une chose: guérir le plus rapidement possible et trouver la liberté. C'est à peine s'ils sont malades.
Dans l'aile Secondaire sont logés les "pensionnaires" sous étroite surveillance. Ils ne sourient pas. Ils savent que tout espoir de rentrer chez eux est perdu, alors ils n'ont plus aucune envie. On dirait des coquilles vides, dépourvus de raison. Ils errent sans but réel dans les couloirs et n'assistent plus aux cours qu'on leur donne.
C'est à cette aile que j'appartiens, mais mon cas est quelque peu différent...
L'aile Tertiaire est la plus petite, et pour cause! Régulièrement, l'un des détenus de cette aire disparaît dans des circonstances pour le moins... mystérieuses.
On nous dit qu'ils ont été relâchés.
Mais ici, tous savent que c'est un mensonge. Tous savent que nous vivons dans un immense mensonge, mais personne ne le dit.
En général, ils disparaissent après une violente crise.

Je n'ai pas précisé ce qu'était une crise?

C'est exactement ce qui m'est arrivé la veille. Les crises sont des manifestations de la maladie pour le moins... violentes. Plus elles sont fréquentes et plus la "maladie" est développée chez l'individu.
C'est une sensation étrange mais... tellement agréable...
La meilleure que j'aie eue était celle d'hier.

Ce n'étais pas la première fois que ça m'arrivait.

Mais cette fois, c'était différent.

Je me dirigeais vers ma chambre, après avoir assisté au discours de notre directeur dans l'immense réfectoire. Non pas que j'avais spécialement envie de retrouver mon lit grinçant, le matelas jauni et la couverture miteuse qui me tendaient les bras, et encore moins mon bruyant colocataire, mais il fallait que j'aille m'y cacher. Parce que j'en avais marre de sentir tous leurs regard posés sur moi, simplement sous prétexte que j'étais le "chouchou" du directeur de l'établissement. Je n'y étais pour rien, moi. Je n'avais rien demandé. Et puis, ces sois-disant traitements de faveur, je les attendait encore.
Bref. Je fuyais lâchement le regard des autres, comme toujours.
Sauf que cette fois, l'un d'entre eux à décidé d'ouvrir sa grande geule.
Cet espèce d'imbécile d'hylien, d'une vingtaine d'années environ, s'était dressé sur ma route et avait trouvé amusant de me servir un sourire railleur et carnassier.
"Alors, on va faire dodo de bonne heure, chouchou?"
Mais quel abruti.
" Dégage."
...d'accord. Je manque un peu de répartie. Mais je me justifie toujours en disant qu'il n'y a rien d'intelligent à répondre à des remarques de ce niveau.
En tout cas, au lieu m'ob... de suivre mes amicaux conseils, il était resté planté devant la porte en bois. Je n'allais quand même pas devoir le pousser... si?
"- Laisse-moi passer.
- Ok. Mais d'abord, tu réponds à ma petite question..."
Il avait dû sentir mon ton peu convaincu. Sinon, comment expliquer le fait qu'il insiste autant alors qu'il savait parfaitement que je pouvais entrer en crise d'un moment à un autre? Et, accessoirement, me faire froidement abattre au moindre signe de violence.
Et moi, la mort, ça me faisait atrocement peur.
Alors me me suis efforcé de garder mon sang froid, en commençant par m'abstenir de lui répondre. A la place, j'attendis. Ce mec n'allait pas me poser une question innocente -pas avec cet air là- et de plus, je sentais le regard méprisant de la foule m'étouffer.
Décidément, ils ne m'aimaient vraiment pas, ici.
Tant mieux, parce que c'était réciproque.
J'attendis un moment en essayant d'ignorer les visages tantôt condescendants, tantôt railleurs qui étaient tournés vers moi, et m'efforçait de paraître assuré et stoïque.
Devant mon absence de réaction, il continua.
"Comment tu fais pour être autant aimé du dirlo, comme ça, hein?"
Eh merde... je la voyais déjà venir. Me préparant à la réponse, je serrai déjà les poings. S'il allait plus loin, il allait passer un sale quart d'heure.
"Et on peut savoir ce que tu lui fais quand tu disparais des heures entières dans son bureau... hein?"
Il laissa échapper un petit rire qui fut immédiatement repris par les pensionnaires.
Quant à moi, je serrai les poings. Encore et encore. Mes bras tremblaient et mes muscles chauffaient trop à mon goût, mais qu'importait. J'étais encore parfaitement normal, ce qui me rassura et me détendit un peu. J'étais presque zen quand je l'ai poussé pour passer la porte et me diriger dans ma chambre.
Quant à lui, il se retourna dans ma direction, toujours entouré de son petit public. Et, plus véhément cette-fois, il me lança:
"T'es qu'un salaud. Une ordure. Comment t'oses encore te pointer devant nous comme ça? Profiter des bonnes grâces du dirlo simplement parce que t'es un pauvre petit orphelin... en même temps, je comprends pourquoi tes parents t'on abandonné, crevure!"

Papa et maman ne nous ont pas abandonnés...
Ils nous ont aimés jusqu'au bout, souviens-t-en...
Les monsieurs ne sont pas méchants. Ils sont juste venus me chercher. Je vais aller rejoindre maman pour guérir avec elle. Le village va s'occuper de toi.
Ne pleure pas. Je te promets que nous allons nous retrouver tous les trois, et maman et moi serons guéries. En attendant, il faut que tu deviennes un homme grand et fort, petit frère! Je compte sur toi!


J'aurais voulu m'effondrer, pleurer, disparaître, mourir même... mais j'en étais incapable. J'avais peur de la solitude, et peur de la mort.
Alors j'ai abandonné.
J'ai laissé cette délicieuse sensation de pouvoir m'envahir.
Comme j'aimais ces secousses électriques qui parcouraient mon corps entier, cette vague brûlante de puissance se déverser en moi et couler dans mes veines, et cette montée d'adrénaline qui m'empêchait de raisonner et distinguer ce qui se déroulait autour de moi.
J'étais en transe, je me sentais léger... dans un état second.
A la vue des spasmes qui m'agitaient, ils avaient tous reculé et murmuré des choses. Choses que je n'étais pas sûr de vouloir entendre.
Mais tant pis pour eux, je n'avais aucune envie de me contenir aujourd'hui.
Je fermai les yeux afin de mieux savourer cette exquise sensation tandis que la paume de mes poings me titillaient dangereusement.
Et puis je décidai de commencer mon repas.
Il ne me vit même pas le saisir à la gorge et le soulever de terre. Comme j'aimais son air horrifié...
Et puis je la sentis enfin, cette aura de peur qui l'entourait peu à peu. Flottant dans une mer de brume qui me coupait presque hermétiquement de l'extérieur, je l'entendis à peine bégayer. Je jubilais, en sentant sa peur petit à petit s'imiscer en moi et accroître ma force, encore et encore... en dévorant ses sentiments. En les aspirant voracement.
Avant de décider qu'il avait un goût vraiment dégeulasse et que de toute façon je pouvais plus voir sa geule.
"Qu-lâche-moi!"
Ben non, tiens. J'avais pas spécialement envie.
Alors je l'ai éclaté contre le sol. D'un coup.
Splash.
Et quand le directeur est arrivé, enroulé dans sa cape rouge favorite et sa mèche de cheveux blancs lui barrant l'oeil, j'étais hilare au milieu d'une mare de sang encore fumant.
Et aujourd'hui, je suis enfermé dans une minuscule cellule obscure, à quelques mètres du Dortoir. A quelques mètres de la salle d'exécution. Pâle comme la mort, les pupilles dilatées, agité de spasmes et les yeux révulsés.
Parce que j'entends ma soeur qui me parle alors que son corps est figé sur terre.
Parce que je suis faible et malade.
Parce que je n'ai jamais su ce qui était bien et mal.

Je suis piégé dans cette transe, je jubile encore, je ris à gorge déployée depuis des heures... et je me sens merveilleusement bien.
Ils avaient raison, cette maladie était dangereuse.



On y devenait accro.



Ah, au fait... je m'appelle Vaati.
Je suis un salaud, une ordure.
Et j'ai perdu la raison.

____________________________________________________________________________

Alors? C'est torduuuuuuu, hein?

J'espère que je ne serais pas virée du forum pour ça pale mais je suis plutôt fière de moi pour un truc à peine relu!

En fait, ça vient d'une fanfiction plus longue que je posterai surement ici (dans un sujet spécial).
Pour ceux qui ont joué à Majora's Mask, les pensionnaires du Dortoir sont en fait atteints d'une malédiction qui les change en "Oni" (voir Oni-Link du masque Fierce and Diety).
Ils deviennent donc pitit à pitit des créatures complètement incontrôlables.
Et sont enfermés dans le dortoir où un sceau permet d'entraver l'évolution de la malédiction.
Link, son "petit frère", la princesse Zelda elle-même et Vaati vont tout faire pour s'enfuir du Dortoir.
Ils vont ensuite rejoindre un groupe d'évadés cachés sur un îlot dans un gros nuage noir, dont Tetra (un OC qui n'a rien à voir avec la princesse-pirate), le marin Linebeck et quelques acolytes à eux dont Hergo (=^^=).
Enfin bref. Ils vont découvrir qu'un super méga complot de la mort qui tue est préparé par un super méchant de la mort qui tue pour qu'il devienne un super dieu de la mort qui tue... et pendant qu'un psychopathe du nom connu de Ganondorf va tenter de s'emparer du pouvoir en Hyrule, deux royaumes voisins sont en pleine implosion, et des vagues de monstres-démons-arméesdevoisinspascontents vont leur tomber dessus, ben... ils vont devoir se débarrasser de cette ****** de malédiction avant de finir comme Vaati.

Voilà!

Et sinon, cet extrait-prologue-OC?

_________________
Gloire à Flotteman.


Dernière édition par *Lacrima* le Ven 8 Juin - 16:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Piya
Admin
avatar

Messages : 299
Date d'inscription : 31/03/2012
Age : 23
Localisation : La tête dans les nuages et les pieds sur terre!

Feuille de personnage
Nom du personnage: Piya
Race: Elfe

MessageSujet: Re: Recueil d'One-Shot   Mer 6 Juin - 19:54

MOUHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHA!!!!!!!!
Sublime!! et après tu ose me dire que j'ai du talent... La blague!
Tu écris super bien. Vraiment. C'est génialissime... Je sais pas quoi dire de plus, a part BRAVO et UNE AUTRE!!!
Like a Star @ heaven
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://larbredepiya.forumgratuit.org
*Lacrima*
Ange Pierre de Lune
Ange Pierre de Lune
avatar

Messages : 199
Date d'inscription : 02/05/2012
Localisation : Dans les locaux d'Abstergo Industries.

Feuille de personnage
Nom du personnage: Elvirella
Race: Sorcier/sorcière

MessageSujet: Merci!   Sam 9 Juin - 9:38

Merci, c'est gentil!

T'en fait pas, je compte bien en écrire d'autres, et pas plus tard que ce week-end je pense!!!
Tant mieux si ce truc tordu plait ^^'

_________________
Gloire à Flotteman.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moïa
Ange Améthyste
Ange Améthyste
avatar

Messages : 112
Date d'inscription : 31/05/2012
Age : 22
Localisation : entre le cuir chevelu d'un poulpe et la boite crânienne d'une syrène. Non ce n'est pas improbable! SI on prends en compte la taille de l'échantillon... =)

Feuille de personnage
Nom du personnage: Elinina
Race: Sorcier/sorcière

MessageSujet: Une autre! Une autre!    Ven 31 Aoû - 15:24

Moi je l'aime bien Vaati. Et c'est vraiment très très bien écrit! ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*Lacrima*
Ange Pierre de Lune
Ange Pierre de Lune
avatar

Messages : 199
Date d'inscription : 02/05/2012
Localisation : Dans les locaux d'Abstergo Industries.

Feuille de personnage
Nom du personnage: Elvirella
Race: Sorcier/sorcière

MessageSujet: Waaah!   Sam 1 Sep - 10:05

C'est vraiii *v*
Et pourquoiii tu l'aime bien, Vaati? (Non mais parce que, en général, les gens ont du mal avec lui. Alors que plus les personnages sont bizarres, instables et ce genre de choses, et plus c'est mieux!!! 8D)

_________________
Gloire à Flotteman.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Recueil d'One-Shot   

Revenir en haut Aller en bas
 
Recueil d'One-Shot
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Recueil à One Shot et Poèmes Légendaires Commun
» cuttlebug ou big shot sizzix ???
» Big shot
» Un tricot de maux - recueil de nouvelles
» Embossage big shot

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'arbre de Piya :: Bibliothèque: :: Fanfictions-
Sauter vers: