L'arbre de Piya
Bon retour sur le forum!


Forum pour Fanfictions de toutes sortes!
 
AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 pour dame gabrielle!

Aller en bas 
AuteurMessage
Loreley
Ange Diamant
Ange Diamant
avatar

Messages : 61
Date d'inscription : 02/06/2012
Age : 22
Localisation : nul part. un peu partout. bref, jamais très loin!

Feuille de personnage
Nom du personnage: Loreley
Race: Voleur/Voleuse

MessageSujet: pour dame gabrielle!   Ven 20 Juil - 14:49

Comme tu ne connais pas l'univers de tara duncan, bin voilà, ici ya pas de règles! c'est le même jeu (on présente nos perso, tout en racontant une histoire!)
Bien, je commence alors!

..
Un derniers coup d'oeil au miroir, mes yeux maquillés, mes cheveux en bataille. Tout est parfait. Si ma meilleure amie était là, elle me dirait: -"T'es pire qu'une gonzesse! Tu passe plus de temps dans la salle de bain que moi, c'est dingue ça!"
Sacrée Emilie! Je l'adore, elle m'aime. Ça n'a jamais rien changé à notre amitiée, heureusement. Ses sentiments pour moi n'aboutiront jamais à quelque chose de serieux, elle le sait.
Encore un coup d'oeil au miroir, décidement j'ai le trac. Il paraît que c'est normal. J'ai beau me répéter à voix haute que tout ira pour le mieux, j'ai le coeur qui palpite, les mains qui tremblent... Et si j'annulais? Non, non. De toute évidence, ce serait inutil!
Un autre coup d'oeil? Non! Ça suffit maintenant! Je tourne en rond, je regarde l'heure sur mon portable: 14h55. Nous avons rendez-vous à 15h, il ne me reste plus beaucoup de temps. Je vérifie une fois de plus que tout est parfait. Ces chaussures! Elles ne vont peut-être pas avec ce pantalon! Mais si, mais si. Destress, respire Estéban! Dans ma poche, mon téléphone vibre, et le message s'affiche: "Je suis en bas, je t'attends!Wink "
Je regarde par la fenêtre, le message dit vrai! Il est 14h58. Mes idées, mes sentiments se bousculent dans ma tête, j'ai chaud et j'ai la tête qui tourne. Je souris, et j'arrête de réfléchir. Je saisi mes clefs et claque la porte. Je descend les escaliers. Cinq étages. Quatre. Trois, deux, un. La silouhette m'attend, là, et me souris. Ma respiration se bloque. J'ouvre la porte, j'entends sa voix, et tout le stress disparaît. D'un coup.
"-Alors, où on va?
-C'est toi qui vie ici, je connais pas le quartier moi!
-Vrai! On peut allé boire un verre au café du coin pour commencer?
-Allons-y!"
Jusqu'à aujourd'hui, on ne s'était vu que par webcam, et on discutait de tout et de rien. Et ce, durant 4 mois. Mais ce n'est pas pour ça que nous ne parlons pas. Nous sommes arrivés au café, et nous nous asseyons face à face. On se dévore des yeux, mais personne ne parle.
Nous étions convenu que nous attendrions de nous voir, pour dévoiler nos vrais prénoms, alors, je lui demande:
"-J'ai le droit de savoir maintenant, alors, dis-moi ton prénom."
Sourire amusé de mon interlocuteur, puis enfin sa réponse:
"- Je m'appelle Nolann, et toi?"
Sa voix, suave résonne dans ma tête, je rassemble mes esprits et répond:
"-Moi c'est Estéban"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wing$
Ange Pierre de Lune
Ange Pierre de Lune


Messages : 222
Date d'inscription : 29/05/2012
Age : 22
Localisation : Over the Rainbow ♥

Feuille de personnage
Nom du personnage: NAVY
Race: Humain(e)

MessageSujet: Re: pour dame gabrielle!   Lun 23 Juil - 16:23

Jsuis pas sure d'avoir bien compris mais bon. -Pas ton texte, les règles du jeu hein ^^.
Donc je fais et si c'est pas ca on fait comme si mon message existait pas ?? Cool



Deux hommes viennent de rentrer dans mon bar. Un est maquillé. Les cheveux en bataille. L'autre est un peu plus grand. Mais je ne peux pas mieux le décrire, il est de dos.
Je vais les laisser s'installer pour aller prendre leur commande.
Je fais mine de nettoyer les tables. Je les espionne, parce que ils m'intriguent. Et quand des hommes commencent à m'intriguer, c'est foutu pour moi.
Je m'avance vers eux.
Je m'appelle Grace. J'ai bientôt 25 ans, il paraît que je suis jolie, j'ai des amis, un copain qui m'aime, de l'argent. Un métier qui me plaît plus ou moins. Mais le problème, c'est que je suis bien que là ou je ne suis pas.
Je suis près des garçons :
- Avez-vous choisi?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loreley
Ange Diamant
Ange Diamant
avatar

Messages : 61
Date d'inscription : 02/06/2012
Age : 22
Localisation : nul part. un peu partout. bref, jamais très loin!

Feuille de personnage
Nom du personnage: Loreley
Race: Voleur/Voleuse

MessageSujet: Re: pour dame gabrielle!   Sam 28 Juil - 13:09

*nickel tu as tout compris! Wink*

La serveuse qui prend notre commande est très jolie. J'ai toujours su admirer les femmes. Elle me semble sûre d'elle, et à vu d'oeil, je lui donne 25 ans, guère plus. Mais au final, je me fiche bien de ce qu'elle est, mes yeux se reposent sur Nolann, qui passe sa commande:
"-Bon, je prendrais bien une bière , s'il vous plaît!
-Très bien, et vous, monsieur?"
Avant de répondre, je l'observe une dernière fois. Mon coeur est partager entre le désir purement sexuel envers les femmes, et entre l'amour, la beauté, la passion que je ressens pour les hommes, et pour Nolann en particulier... Mais n'y pensons plus:
"-La même chose s'il vous plaît."
La serveuse repart, nous laissant seuls. C'est lui qui brise finalement le silence, à mon grand regret:
"-Alors, comment se passe tes études? Tu es en dernière années de psycho?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wing$
Ange Pierre de Lune
Ange Pierre de Lune


Messages : 222
Date d'inscription : 29/05/2012
Age : 22
Localisation : Over the Rainbow ♥

Feuille de personnage
Nom du personnage: NAVY
Race: Humain(e)

MessageSujet: Re: pour dame gabrielle!   Dim 29 Juil - 17:34

*jsuis trop balèzeuh tralalalala*


L'homme le moins bien coiffé des deux m'a regardé avec une telle insistance que j'en suis venue à me demander si je pouvais le connaître. Impossible, je me répète. Je n'ai pas eu de vie sociale à cause de mes études. J'ai fait un master de droit pour aujourd'hui me retrouver... serveuse... j'ai dit adieu à mes amis ; adieu au fête, adieu aux bons souvenirs de la jeunesse, j'ai fait des sacrifices pour pas grand-choses...
Je sens son regard dans mon dos. Il était beau. Plus que son pote je crois. Mais je les ai pas bien vus hein.. Je réfléchissais, les yeux dans le vide. J'ai percuté une petite vielle avec son caniche sur mon chemin ; je me suis excusée mille fois avant d'aller chercher deux verres de grenadine et de les poser sur la tables des deux hommes.
Celui qui m'avait regardé de ses grands yeux noirs quelques minutes auparavant regarde les grenadines, dubitatif.
Je me rends alors compte de ma connerie, et sans me laisser le temps de la parole, celui-çi réplique :


*ah ah ah ; suspense! *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*Lacrima*
Ange Pierre de Lune
Ange Pierre de Lune
avatar

Messages : 199
Date d'inscription : 02/05/2012
Localisation : Dans les locaux d'Abstergo Industries.

Feuille de personnage
Nom du personnage: Elvirella
Race: Sorcier/sorcière

MessageSujet: Irruption   Mer 1 Aoû - 17:25

D'un geste machinal, je pousse la porte de mon café favori avec une seule idée en tête: m'installer tranquillement à ma place favorite pour y siroter une boisson fraîche.
Soudain, une silhouette en face de moi me barre la route et me force à m'arrêter. Pas très haute, la jeune femme d'à peu près mon âge me lance un regard... bizarre. Ses yeux émeraude semblent mi-surpris, mi-inquiets, et ses courts cheveux rouges indisciplinés se hérissent sur sa tête avec pour seule retenue une ridicule barrette à chignon.
De toute évidence, elle s'est pris un coup de jus dans la matinée, ou alors son sèche cheveux lui a fait faux bond et elle a dû faire son brushing assise devant un ventilo.
C'est seulement maintenant qu'elle baisse les yeux en même temps que moi vers les vêtements que nous portons.
Un tee-shirt vert un peu trop large et une salopette en jean fatiguée.
Ah. Ben de toute évidence, je viens de faire connaissance avec mon reflet.

Bonjour.

Désespérée par ma veille cérébrale continue, je soupire et achève d'entrer dans l'établissement en priant pour que personne ne m'ai vue m'adonner à ce ridicule petit manège.
Apparemment, c'est passé relativement inaperçu. Il y a juste une mamie à l'intérieur qui fait des gestes bizarres avec son caniche dans les bras en plein milieu du café. Mais mamie, il est pas en sucre, ton chien! Bon, ça, je le garde pour moi.
Je lève les yeux vers l'une des larges fenêtres et souris en y apercevant ma table favorite ornée de son éternel bouquet de roses. La patronne, qui a bon goût pour la décoration, me laisse même en emporter une chez moi de temps à autres. Elles sont jolies, et en plus elles sentent bon.
Je me dirige donc vers la table qui dans quelques années portera mon nom en balayant la salle du regard, reconnaissant quelques habitués. Par exemple, monsieur Martin toujours en train de tapoter sur son pc portable, engloutissant café sur café jusqu'à la fin de sa pause. Ce type à un tic assez énervant: il ne peut pas s'empêcher de regarder sa montre argentée toutes les cinq minutes. Et je suis sérieuse, j'ai vérifié. Avec un chronomètre emmené exprès.
Oui, quand je m'ennuie, j'ai des occupations bizarres. Et alors?
Sinon, toujours vers la porte se trouve un couple que je ne connais pas, mais qui ne manque jamais de faire une pause ici après le repas. Leur bébé est terriblement sage, il se contente de gazouiller de temps à autres lorsque l'un de ses parents lui rend le doudou qu'il fait sans cesse tomber.
Bref, ce genre de choses. C'est rassurant d'avoir ses petites habitudes. Et puis, ces gens sont suffisamment inconnus pour ne pas nous embêter, mais pas trop: on sait à qui on a affaire et on hésite pas à les saluer. Oui, parce que moi, des fois, j'hésite. Je suis du genre timide.
Mon regard se pose sur la nouvelle serveuse qui vient de déposer deux grenadine à une table. Elle a un petit mouvement de recul et prend un air désolé. De toute évidence, elle s'est trompé dans la commande. Je ne la connais pas vraiment, mais elle a toujours le sourire. Et quel sourire! Il pourrait mettre de bonne humeur n'importe qui!
Et puis là, c'est moi qui me raidit.
C'est quoi, ça?
Depuis quand ce genre de garçons existe, par ici?
Les deux jeunes hommes sont assis face à face, près d'une fenêtre. Heureusement qu'il n'ont pas pris MA table, parce que je n'aurai pas eu le courage de le leur faire remarquer. En plus, ça se faisait pas. L'un d'entre eux, le seul que je vois de face, semble tiré de ses réflexions par la grenadine que l'on vient de poser devant lui. Ses yeux charbon cernés de liner noir et son sourcil haussé d'un air dubitatif peignent sur son visage une moue terriblement séduisante, tandis que ses cheveux bruns hérissés lui donnent un air faussement négligé à faire fondre n'importe qui.
Dont moi, apparemment.

D'ailleurs, je crois que j'aurais au moins dû m'arrêter pour le détailler. Parce que je viens de me prendre les pieds dans la chaise de la mamie au caniche.

BADABOUM!!!

Gamelle monumentale. Ten points.

Dans un bruit de fin du monde, je vais lamentablement m'écraser par terre. Heureusement, j'ai fait un peu de skate avant. Alors j'ai acquis mieux que d'autres le réflexe de mettre ses deux mains en avant. Ce fut un succès, à mon grand soulagement.
Menton? OK.
Genoux? Aïe.

Me voilà à quatre pattes à côté d'une mamie outrée envers laquelle je ne pense même pas à m'excuser. Elle quitte le café et moi je tente de me relever sans oser regarder autre chose que mes baskets.
Si seulement j'avais vu le lacet plus tôt...
Ma manoeuvre pour me hisser tant bien que mal en position bipède échoue lamentablement et, avec un petit crissement de semelle, je me retrouve maintenant sur les fesses.

Bah, au moins, ma tronche et mon cul sont assortis à mes cheveux.

J'aurais peut-être du relever la tête, refaire cet imbécile de lacet, me lever pour de bon et partir en courant, me trouver un appart' en Alaska et commencer ma vie d'ermite.
Mais non. Au lieu de ça, je suis restée assise sur le parquet ciré de mon café préféré.

Et cette journée qui avait pourtant bien commencé...

_________________
Gloire à Flotteman.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loreley
Ange Diamant
Ange Diamant
avatar

Messages : 61
Date d'inscription : 02/06/2012
Age : 22
Localisation : nul part. un peu partout. bref, jamais très loin!

Feuille de personnage
Nom du personnage: Loreley
Race: Voleur/Voleuse

MessageSujet: suite   Mer 1 Aoû - 18:43

La jolie serveuse a l'air tourmantée, c'est certainement pour cette raison qu'elle nous a apportés deux grenadines! M'enfin, je ne lui en veut pas!
Je tente un petit:
"-Euh, excusez moi, mais nous n'avions pas commandé de grenadine!
-Oh! Je.. Je crois que je me suis trompée de table. Oui, c'est même certain! Je suis vraiment désolé!"
Elle doit faire de la peine à Nolann, c'est sans doute pour ça qu'il lui répond d'une voix incroyablement douce, et très séduisante, je trouve:
"-Mais ce n'est pas grave! Et puis nous ne sommes pas préssés, ne vous inquiétez pas."
Elle repart, toujours tendue. Je me demande ce qui peut bien la tourmanter ainsi! Une rupture? Une dispute famillale? Des problèmes financiers? Je n'ai pas le temps de me plonger plus dans mes réflexions, car quelques tables plus loin, un jeune femme viens de tomber! Les quatre fers en l'air! Le bruit qu'elle a fait est tout de même assez impressionnant, et tout le monde c'est retourné! La pauvre.. Dans un même temps, Nolann et moi nous sommes levés, pour aller l'aider bien sûr! Ce qui me choque le plus, c'est que personne d'autre n'a bougé..
Je m'approche d'elle, et pendant que Nolann ramasse la drôle de sacoche qui semble lui servir de sac à mains, je l'aide à se relever. Son regard... Mon Dieu son regard. Encore une jolie fille. Encore une. Décidemment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wing$
Ange Pierre de Lune
Ange Pierre de Lune


Messages : 222
Date d'inscription : 29/05/2012
Age : 22
Localisation : Over the Rainbow ♥

Feuille de personnage
Nom du personnage: NAVY
Race: Humain(e)

MessageSujet: Re: pour dame gabrielle!   Mer 1 Aoû - 20:28

Je retourne derrière mon comptoir, pour préparer deux bières. Ouais, préparer c'est vite dit. Plutôt remplir deux verres à la va-vite, parce qu'ici on n'est pas dans un bar grand-luxe...
Une habituée vient de rentrer. Je ne suis pas ici depuis longtemps, mais la patronne me l'a dit, elle vient ici très souvent, et elle a sa table désignée, tout ca tout ca. Elle est très discrète, et passe beaucoup de temps à observer, je l'ai remarqué. Cette fille est assez jolie Elle est grande, brune. Des yeux noirs, profonds. Un nez joliement retroussé, de jolis cheveux bouclés, bref. Face à une fille comme ça, mes boucles blondes et mon nez un peu bizarre ne font pas le poids. Même si je suis "plutôt jolie". A ce qu'on dit.
Alors que je suis encore dos au bar, j'entends soudainement un vacarme immense derrière moi. A peine ai-je le temps de me retourner que les deux garçons-grenadine sont déjà à ses côtés ; lui demandant si elle va bien. J'aurais aimé intervenir, j'aurai aimé briller aux yeux de cet homme maquillé dont je commence déjà à m’intéresser mais voilà, je suis trop timide et l'approcher m'aurai fait à mon tour m'évanouir, et on n'avait pas besoin de faire un surraccident...
Je suis allée déposer les bières sur les tables et je me suis eclipsée.
J'ai trouvé un papier, noté mon prénom, Grace, et mon numéro, et je l'ai glissé dans la veste de l'homme maquillé.
Cette jolie fille n'aura pas mon coup de foudre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loreley
Ange Diamant
Ange Diamant
avatar

Messages : 61
Date d'inscription : 02/06/2012
Age : 22
Localisation : nul part. un peu partout. bref, jamais très loin!

Feuille de personnage
Nom du personnage: Loreley
Race: Voleur/Voleuse

MessageSujet: Re: pour dame gabrielle!   Jeu 2 Aoû - 9:51

*juste un petit beug, la fille de lacrima a les cheveux rouge coiffé en "ventilo" et non des belles boucles, katniss! XD faut éviter les beugs! moins un point pour toi! Wink de plus, elle a des yeux emraude et pas noirs profond!*

La jolie fille aux cheveux rouges, que j'aide à se relever semble completement débousolée à présent... J'imagine que ça ne doit pas être simple de se casser la figure, comme ça devant tout le monde! Je lui demande:
"-Vous allez bien? Rien de cassé?"
Je n'ai pas eu la réponse attendu. Après une pause, elle me répond:
"-Vous avez vraiment de beaux yeux..."
Je souris, elle a l'air de planer, très serieusement! Elle se tiens à présent debout, devant moi et me dévisage. C'est vraiment étrange, qu'est ce qu'elles ont toutes, les filles de ce café! Peu importe, je lui repose ma question:
"-Alors, rien de casser?
-Ah! Euh... Non non! Je ne pense pas!"
Elle explose de rire, un rire magnifique, et s'exclame:
"-Mais me voilà toute décoiffée! Et dire que j'avais passée un temps fou sur mon brushing!
-Je perçois une touche d'ironie dans votre voix!
-On ne peut rien vous cacher à vous!"
Moi, je les aime bien ses cheveux.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Piya
Admin
avatar

Messages : 299
Date d'inscription : 31/03/2012
Age : 23
Localisation : La tête dans les nuages et les pieds sur terre!

Feuille de personnage
Nom du personnage: Piya
Race: Elfe

MessageSujet: Je continue et déplace le sujet!   Jeu 2 Aoû - 11:25

Tout d'abord, c'est vraiment super!! je vais continuer avec plaisir cette histoire qui se trouve être une fiction partagée et va donc être déplacée avec ses amies les fictions! Bref.
Je continue et fait entrer mon personnage.


J'étais dans ma petite chambre, devant mon ordinateur, comme d'habitude. Mais un sentiment de désespoir m'avait envahit et m’étreignait le coeur. Je n'avais plus la force de bouger ne serais-ce que le plus petit muscle de mon organisme. Je n'avais même pas la force de pleurer. Le téléphone portable que je tenais dans la main tomba sur la moquette dans un petit bruit sourd. J'avais échoué.
Après un instant qui me sembla une éternité, je relevai les yeux. Rien n'avait changé dans ma petite chambre, les centaines de photo d'un homme recouvrait les murs, accompagnés de post-it épinglés sur lesquelles étaient griffonnés des adresses où des numéros de téléphones. Tout mon travail était là, mais désormais il ne servait plus à grand chose. Je finis par me lever et alla d'un pas las jusqu’à mon réfrigérateur pour prendre une canette de cola. En retournant dans ma chambre, je refis le tour de mes photos préférées: sur celle-là, Nolann sortait de chez lui un matin, tout décoiffé. Sur celle-ci, il était à la piscine, en maillot, avec des gouttes d'eau qui ruisselait sur ses pectoraux biens dessinés. Je poussais un soupir en me rappelant à quel point il était beau. Et ce souvenir me déchira le coeur car je savait qu'il ne serais jamais à moi. Ce qui s'ensuivit fut bien simple: je m'écroulai par terre et fondit en larme.

Je fut réveillé par les quelques rayons de soleil qui passaient par la petite fenêtre de ma chambre. Je m'étais endormi sur la moquette, et mes larmes avait fait une tache plus foncée à l'endroit ou ma tête était posée. Après un bref coup d'oeil sur l'horloge, je me précipitai vers mon armoire. Il était déjà dix heures. J'enfilai un jean et une chemise et remis mes cheveux châtains en ordre devant la petite glace. Je n'était pas ce qu'on pourrais qualifier de "beau": j'avais des yeux bêtement marrons, un visage fin, la peau pâle et les cheveux en bataille. A vrai dire, l'ensemble de mon visage faisait un peu peur. C'est pour cela que je n'avais jamais osé aborder l'homme qui me fascinait, me contentant de le suivre et de collecter le plus d'infos à son sujet. J'avais donc appris hier soir qu'il allait rencontrer celui avec qui il discutait via internet depuis quatre mois environ. Ils allaient se rencontrer. Nolann était si parfait que l'autre allait forcément tomber sous le charme. Mais je voulais au moins voir à quoi l'homme que Nolann serait susceptible d'aimer ressemblait, c'est pourquoi je finis de me préparer en hâte et quitta mon appartement, non sans avoir jeter un dernier regard au magnifique homme qui couvrait les murs de ma chambre.

Lorsque je descendit dans le hall de l'immeuble, la factrice déposait le courrier dans presque toutes les boites aux lettres, sauf celle où il était inscrit "Terens Mattews": la mienne. Cela ne m'étonna même pas, et je sortit de l'immeuble d'un pas rapide.
Une demi heure plus tard, j'arrivai enfin devant le café duquel sortait une grand mère qui avait l'air plutôt énervée. Derrière elle, une jeune fille aux cheveux rouges en bataille se relevait sans doute d'une mauvaise chute, aidée par deux jeunes hommes. L'un deux était Nolann. Mon coeur fit un bond dans ma poitrine comme à chaque fois que je le voyais, et j'eus un mouvement de recule lorsque ses yeux passèrent sur moi. La jeune fille finit de se relever et retourna s’asseoir non sans avoir échangé deux trois mots avec les deux hommes, qui retournèrent eux aussi à leur table. Je les imitai et pris place à la table la plus reculée du café, dans un coin d'ombre, de sorte que je voyais Nolann de dos (je ne devais pas être reconnu, et le voir de dos me suffisait largement) et son compagnon de face. Et quel compagnon! Un homme maquillé avec du liner noir sur les yeux, tel un clown. Je sentis de la colère m'envahir. C'est à cela qu'il fallait ressembler pour lui plaire? A un CLOWN? Un travesti? La serveuse vint prendre ma commande et je lui répondit d'un ton sec:
-Bière!
Avant même qu'elle ai le temps de finir sa phrase. Elle repartit avec une lueur de méfiance dans les yeux. Comme d'habitude, les gens avaient peur de moi.

Voilà! a vous la suite!

_________________
Like a Star @ heaven Que la Lune veille sur vos rêve et la nuit sur vos envies... Like a Star @ heaven

Like a Star @ heaven L'espoir conduit aux rêves, et les rêves à l'espoir... Like a Star @ heaven

Like a Star @ heaven Tyrion: Are you going to leave?
Shae: You have a shit memory. I am yours, and you're mine. Like a Star @ heaven



"ok, va falloir qu'on arrête tout ça. Et gloire à Flotteman."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://larbredepiya.forumgratuit.org
Wing$
Ange Pierre de Lune
Ange Pierre de Lune


Messages : 222
Date d'inscription : 29/05/2012
Age : 22
Localisation : Over the Rainbow ♥

Feuille de personnage
Nom du personnage: NAVY
Race: Humain(e)

MessageSujet: Re: pour dame gabrielle!   Jeu 2 Aoû - 12:33

Il était 22H28 j'étais fatiguée, je m'excuse pour le petit bug, tongue .


Je scrute la fille qui vient de tomber. Il s'attarde vers elle. Putain, mais lâche-là! Demande-moi l'addition pour tes deux bières, rentre chez toi, et fais les poches de ta veste! Et voilà que l'autre elle explose de rire ; en plein milieu du bar. Il est beau son rire, il est mélodieux, mais je suis tellement jalouse que je vais dire qu'il est moche et gras, comme celui des vieux alcooliques. Bien fait!
Ils regagnent leurs places. Il regagne sa place.
Et une nouvelle cliente entre.
Je décide de la laisser patienter quelques minutes, je n'ai pas envie de me gameller lamentablement non plus. Et puis j'ai conscience que je suis en train de faire une grosse connerie. J'ai un copain, je suis en train de fantasmer sur un autre homme, à qui j'ai donné mon numéro!
Cependant, j'ai besoin de changer d'air. Mais à quel prix?
La femme commençet à s'impatienter. On voit a des kilomètres qu'elle ést complexée, mal dans sa peau du moins. Elle ne se tient pas droite sur sa chaise, n'est pas vraiment coiffée, alors que ses cheveux auraient pu être magnifique.
Elle se redresse, regarda sa montre. Elle doit commencer à s'impatienter, alors voila que je m'approche sans attendre.
-Bonjour, que désirez-v...
Ni bonjour, ni merde, juste bière. Elle veux une bière.
D'habitude, je discute avec les clients du bar qui ne semblent pas aller bien, mais là elle scrutait avec beaucoup trop d'insistance mon doux...
Sans plus attendre je lui rapporte sa bière, et je revient à la table des deux garçons, tout sourire et je désigne d'un geste du menton celui qui m'interesse :
- Vous avez commandé la bière gagnante du jour ; vous venez donc de gagner un appareil photo numérique.
Venez remplir vos coordonnées sur le formulaire là-bas, et re-passer ce soir récupérer votre prix!

Prétexte bidon qui visiblement a fonctionné.
Il me suis, saisi le stylo et commence a écrire en jolies lettres rondes son nom et son prénom. Esteban...
Je vais sacrifier mon cadeau de St Valentin pour un nom, un prénom, et une adresse. Je suis folle.


Dernière édition par Katniss le Jeu 2 Aoû - 12:40, édité 1 fois (Raison : j'ai édité parce que j'ai mélangé les conjugaisons genre passé et présent ^^)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loreley
Ange Diamant
Ange Diamant
avatar

Messages : 61
Date d'inscription : 02/06/2012
Age : 22
Localisation : nul part. un peu partout. bref, jamais très loin!

Feuille de personnage
Nom du personnage: Loreley
Race: Voleur/Voleuse

MessageSujet: Re: pour dame gabrielle!   Sam 4 Aoû - 16:11

"--' autre précision, le perso de piya est un homme, pas une femme.. on le voit aux terminaisons et aux conjugaison sans "e" après le verbe être!" attention! XD*

Après avoir récuppéré mon "cadeau" de la bière gagnante, je regagne ma table, où m'attend Nolann. Nolann et son sourire. Nolann et ses yeux magnifique. Nolann qui se retourne, pour chercher son portable dans sa veste, quand soudain, son sourire disaprait! Son regard se pose sur l'homme assis derrière lui. Cet homme je ne l'ai pas vu rentrer, mais Nolann semble mal alaise à présent. Je lui demende de manière plutôt direct:
"-Tu le connais? Si tu veux on peut l'inviter à notre table!
-NON! Euh.. Non je ne pense pas que se soit une bonne idée.. Une minute je reviens."
Il s'éloigne et s'approche de l'Inconnu. Il lui parle à voix basse, et semble énervé. J'estime que ça ne me regarde pas, et je tourne le regard, jusqu'à la belle... "rouge"! Elle a les yeux rivées sur son portable. D'un coup, d'un seul, mes jambes décide qu'il est temps de se lever... et se dirigent vers elle! Oh làlà! Mon cerveau ne contrôle plus rien! Voilà, j'atteris devant elle, sans savoir quoi lui dire. Un petit blanc, puis je tente un:
"-Au fait, comment tu t'appelles? Moi c'est Esteban!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Piya
Admin
avatar

Messages : 299
Date d'inscription : 31/03/2012
Age : 23
Localisation : La tête dans les nuages et les pieds sur terre!

Feuille de personnage
Nom du personnage: Piya
Race: Elfe

MessageSujet: Re: pour dame gabrielle!   Mar 7 Aoû - 11:22

Petite info: mon perso s'appelle Terens, ce qui est un nom MASCULIN. Et il me semble avoir dit qu'il n'avait encore jamais parlé à Nolan, qui ne le connais donc pas.... et ne sait même pas qu'il existe, au grand désespoir de mon personnage.

_________________
Like a Star @ heaven Que la Lune veille sur vos rêve et la nuit sur vos envies... Like a Star @ heaven

Like a Star @ heaven L'espoir conduit aux rêves, et les rêves à l'espoir... Like a Star @ heaven

Like a Star @ heaven Tyrion: Are you going to leave?
Shae: You have a shit memory. I am yours, and you're mine. Like a Star @ heaven



"ok, va falloir qu'on arrête tout ça. Et gloire à Flotteman."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://larbredepiya.forumgratuit.org
Loreley
Ange Diamant
Ange Diamant
avatar

Messages : 61
Date d'inscription : 02/06/2012
Age : 22
Localisation : nul part. un peu partout. bref, jamais très loin!

Feuille de personnage
Nom du personnage: Loreley
Race: Voleur/Voleuse

MessageSujet: Re: pour dame gabrielle!   Jeu 9 Aoû - 16:18

pourtant, piya, tu as écris:
"Je les imitai et pris place à la table la plus reculée du café, dans un coin d'ombre, de sorte que je voyais Nolann de dos (je ne devais pas être reconnu, et le voir de dos me suffisait largement) et son compagnon de face."
c'est pour ça que je pensais que ton perso connaissait mon perso! logique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Piya
Admin
avatar

Messages : 299
Date d'inscription : 31/03/2012
Age : 23
Localisation : La tête dans les nuages et les pieds sur terre!

Feuille de personnage
Nom du personnage: Piya
Race: Elfe

MessageSujet: Re: pour dame gabrielle!   Jeu 9 Aoû - 17:39

Mon perso suit le tiens, et ne veut donc pas être reconnu, mais ton perso ne le connais pas. Enfin, je continue:

Le clown qui allait certainement servir de copain à mon Nolann revint à sa table, et je vis l'homme de ma vie se retourner pour chercher quelque chose dans sa veste, puis me regarder. Et se lever d'un bond. Il se retourna et fonça droit vers ma table. On ne s'est jamais croisé, cependant il a dut me surprendre au cours de plusieurs de mes filatures (et dieux seul sait à quel point elle sont nombreuses!) car il sembla me reconnaître et marcha d'un pas décidé vers le coin où je me trouvais. L'air de rien, je fit mine de siroter ma bière en espérant qu'il passe près de moi sans me voir. Raté. Lorsque je relevai enfin les yeux, il se tenait là, devant moi, à me fixer. Mon coeur se mit à battre la chamade.
-Qui êtes vous? Ce n'est pas la première fois que je remarque que vous êtes au même endroit que moi, et ce n'est pas non plus la première fois que quelqu'un me dit que vous me fixez. Alors si on se connait, faites le moi savoir.
Aucun son ne put sortir de ma bouche. Il me parlait! A moi! Je repris difficilement ma respiration mais ne put cracher un mot. Tout mon corps était bloqué. La seule chose que je réussis à dire fut:
-B... Bb....
Nolann me regarda avec insistance. Et quel regard! Je pourrais rester des mois, voir des années à le contempler.
-Monsieur? S'il vous plait? Ce jeu ne m'amuse pas du tout. Je voudrais que vous arrêtiez de me suivre, ou au moins que vous me donniez un explication.
Le sens de ses paroles ne m’éteignaient pas. La seule chose qui me paressait importante était qu'il se tenait là, devant moi, à me parler. Il suffisait que je tende mon bras pour le toucher, dommage que mon corps soit totalement paralysé. Au bout de quelques secondes, je finis par articuler un piètre mot:
-Bb... Bonjour!

Voilà! j'espère que ça résous le problème... Wink

_________________
Like a Star @ heaven Que la Lune veille sur vos rêve et la nuit sur vos envies... Like a Star @ heaven

Like a Star @ heaven L'espoir conduit aux rêves, et les rêves à l'espoir... Like a Star @ heaven

Like a Star @ heaven Tyrion: Are you going to leave?
Shae: You have a shit memory. I am yours, and you're mine. Like a Star @ heaven



"ok, va falloir qu'on arrête tout ça. Et gloire à Flotteman."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://larbredepiya.forumgratuit.org
Wing$
Ange Pierre de Lune
Ange Pierre de Lune


Messages : 222
Date d'inscription : 29/05/2012
Age : 22
Localisation : Over the Rainbow ♥

Feuille de personnage
Nom du personnage: NAVY
Race: Humain(e)

MessageSujet: Re: pour dame gabrielle!   Sam 11 Aoû - 17:25

Je me sens comme une intruse. Ils vont ça et là, règlent leurs histoire de coeur, ou de cul, je n'en sais rien.
Le bar dans lequel je travaille ce n'est les Feux de l'Amour, ce n'est pas un bordel non plus.
C'est volontairement et discrètement que je balance un coup de pied dans l'étagère derrière moi. Les verres viennent de s'exploser par terre, un vient de me couper le pied. Je n'ai pas mal, mais je décide de surjouer. Je me tords en deux, je joue la comédie. On m'a déjà dit que j'étais une bonne actrice.
C'est dingue, j'ai toutes le qualités du monde... aux yeux des personnes qui ne comptent pas pour moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moïa
Ange Améthyste
Ange Améthyste
avatar

Messages : 112
Date d'inscription : 31/05/2012
Age : 22
Localisation : entre le cuir chevelu d'un poulpe et la boite crânienne d'une syrène. Non ce n'est pas improbable! SI on prends en compte la taille de l'échantillon... =)

Feuille de personnage
Nom du personnage: Elinina
Race: Sorcier/sorcière

MessageSujet: Merci ça me touche! =')   Sam 11 Aoû - 17:51

Nous sommes partis vers dix heures, hier soir, Melchior Raph' et moi. Ce petit, Raphaël est vraiment un ange. Le soleil de ma vie. Jamais il ne pleure, et heureusement pour lui d'ailleurs... Parce que si c'était le cas, les crises de Melchiors le toucheraient aussi. Dire qu'il va bientôt partir. Ça me fend le coeur. Il faut que j'arrête de me morphondre. Cela ne fera rien qu'aggraver les choses..
Je disais donc que nous sommes partis hier soir à dix heures du labo. Melchior a conduit toute la nuit pour que nous arrivions à l'heure dans ce café. Prendre une chambre d'hotêl aurait été trop risqué, m'a dit Melchior. Nous y sommes venus déjà plusieurs fois, de telle sorte à ce que les gens s'habitue un peu à nous, mais pas assez pour qu'il s'intéresse vraiment à nous. Plusieurs fois j'ai rencontré une espèce d'énergumène à la coupe hirsute et rouge, un manager nevrosé vissé à son téléphone, et plus récemment une serveuse visiblement débutante. Nous discutons Melchior et moi à mi-voix. On s'organise. Le petit gazouille, ce qui couvre notre conversation. De plus, la fille au cheveux rouge vient de tomber.
Un mec bizare rentre en observant les deux mecs assis à la table là-bas. Ils sont rentés tout à l'heure. Melchior étant content de voir deux personnes aussi originales. Ça détournera encore plus l'attention. C'est parfait, mais le problème vient du débile qui vient de rentrer. Il s'est assis juste derrière Melchior. Et du coup une des tafioles s'approche de lui pour lui dire à voix basse de s'en aller. Il est placé juste au mauveis endroit: entre le bar et Melchior. Ce dernier me chuchotte que c'est moi qui doit m'y coller. Et merde. J'ai horreur de ça. Tant pis, il faut bien que quelqu'un s'y colle. Je jette un coup d'oeil à ma montre. Quartorze heurs vingt. Oui bon on est à la boure, faut faire vite. je me lève et me dirige vers le contoir, et quand j'y suis enfin , la serveuse ne m'a pas remarqué. Mais je la vois shooter un grand coup dans une étagère se faire mal en se cassant un verre sur le pieds. Mais quelle conne. Et en plus elle hurle et mime la douleur. c'est ridicule. Et bien puisqu'elle s'aprête à tout faire foirer, je la dénoncerai. Et je viens de croiser le regard de Melchior. Furibond. Ouïlle...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*Lacrima*
Ange Pierre de Lune
Ange Pierre de Lune
avatar

Messages : 199
Date d'inscription : 02/05/2012
Localisation : Dans les locaux d'Abstergo Industries.

Feuille de personnage
Nom du personnage: Elvirella
Race: Sorcier/sorcière

MessageSujet: Joy   Sam 1 Sep - 9:44

Je relève les yeux du message de ma mère, un peu surprise.
Ah, le garçon de tout-à-l'heure! Mais... c'est à moi qu'il parle? Pourquoi c'est à moi qu'il parle?
...
Il a un regard insistant devant mon air incrédule. Ah ben oui, visiblement, c'est à moi qu'il parle.
Et là, je crois que je suis sensée répondre mon prénom. L'ennui, c'est que je suis très mal à l'aise lorsque je discute avec des inconnus, et j'ai un peu de mal à trouver des mots sensés. Et à les mettre dans le bon sens pour faire ce que l'on appelle une "phrase".
Le pauvre commence à se demander si je vais bien. Là, il a l'air vraiment inquiet. Bon. OK. Dans ces moments là, j'ai une super technique (à prononcer techhheniqueuh).
Réduire les efforts à faire au minimum possible. Je n'ai plus qu'à articuler.
"Joy."
Super, il a l'air un peu plus détendu. Moi, du coup, j'ai l'air un peu plus assurée et ça me paraît plus facile.
"Enfin, c'est mon prénom, Joy. Je sais, ça peut faire bizarre. J'ai des profs qui prononcent carrément "Joie", c'est ridicule."
Bon, presque assurée disons. J'espère ne pas trop l'ennuyer, j'ai tendance à parler pour ne rien dire dans ces moments là.
"En tout cas, c'est joli, Esteban."
Et d'un coup, on entend un grand fracas de verre.
Je regarde à droite et à gauche.
Ah ben non, c'est pas moi. Ouf.
Derrière le bar, la serveuse se tord de douleur. La pauvre, je crois qu'elle s'est coupé le pied. Paniquée à l'idée qu'elle puisse mourir d'une hémorragie du petit orteil -oui, j'ai un peu la nausée à la vue du sang, je suis une tafiole des bobos-, je plonge le bras dans mon sac de cours (Brassac! LOOOL!!!) et je remue le tout pour trouver ma petite trousse à pansements. Au passage, je fais tomber ma trousse, heureusement fermée, de feutres alchool, un cahier à anneaux complètement défoncé, c'est le mot juste, et... un plumier métallique qui fait un bruit de fin du monde.

Non, vraiment, je pense que je vais allez de l'autre côté du bar et former avec cette serveuse un duo de maladroites démolisseuses de mamie-caniche et bruyantes apocalypses ambulantes.

Au moins.

J'espère juste qu'Esteban ne va pas se mettre à pleurer à la vue de cet affligeant spectacle.

Je m'empresse de ramasser le plumier, me mets de l'encre bleue sur les doigts, m'en étale sur la joue en coinçant une mèche indisciplinée derrière mes oreilles, et court derrière une cartouche (d'encre!) qui roule vers le pied d'un jeune homme.
Oups, il semble mal à l'aise. C'est le copain d'Esteban qui lui fait peur?
Il a pas l'air vraiment effrayé, pourtant. Un peu... admiratif? Normal, il est pas mal, son interlocuteur!
Quelque chose me perturbe... je ne l'aurai pas déjà vu, ce garçon? Son air renfermé et ses cheveux en bataille me disent quelque chose...

Il me semble lui avoir fichu un coup de bouée à la piscine publique. Il était un peu à l'écart des autres, je trouvais ça bizarre.
Je crois que je lui ai roulé sur le pied avec un caddie dans une grande surface. Il avait l'air de chercher un truc à travers un rayon.
Et c'est sûrement dans sa boîte aux lettres que des camarades et moi avions mis des pétards le 14 juillet dernier.

Ah oui. Je crois qu'il s'appelle Ter-quelque chose. Terens. Oui, ça doit être Terens. Ou Terra, mais c'est peu probable.
Tertiaire aussi, et ne parlons pas de Termite.

Je jette un regard d'excuse à Terens et son "ami", attrape la cartouche d'encre et retourne vers Esteban.
J'essaie d'afficher un air détendu, comme si de rien n'était. J'en ai presque oublié la serveuse blessée, la personne étrange face au comptoir et l'homme qui lui lance un regard noir.
"Désolée. J'ai tendance à être un peu nerveuse, je passe le permis et... bref. Je dois vous ennuyer avec mes histoires."
J'ai peur de sa réponse, alors j'enchaîne si vite qu'il n'a même pas le temps d'ouvrir la bouche.
"C'est la première fois que je vous vois ici, je crois... vous habitez dans le coin?"

_________________
Gloire à Flotteman.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*Lacrima*
Ange Pierre de Lune
Ange Pierre de Lune
avatar

Messages : 199
Date d'inscription : 02/05/2012
Localisation : Dans les locaux d'Abstergo Industries.

Feuille de personnage
Nom du personnage: Elvirella
Race: Sorcier/sorcière

MessageSujet: Re: pour dame gabrielle!   Mar 23 Avr - 9:53

Etant donné que ce forum est quasiment sans vie et qu'on a du mal à partager plein de trucs, qu'écrire des fanfictions c'est long et parfois lassant, et que faire ou colorier des dessins c'est tout aussi fastidieux... je propose de continuer cette histoire, qui était plutôt bien partie et promettait d'être marrante. Et comme il n'y a plus beaucoup de vie, que la moitié des personnes ne viennent plus sur le forum que tous les 36 du mois et que t'façon c'était devenu un bordel monstre dans ce pauvre café =^^=, je propose de continuer notre petite histoire après une ellipse. Walah!

C'était les vacances. Avant, j'adorais les vacances. Vous savez, quand mes parents et moi allions à la plage. Manger des glaces avec ses cousins, s'acheter des maillots de bain neufs et les essayer dans l'après midi, sauter au dessus des vagues, et remanger une glace.
Puis je suis entrée dans cette période d'ado blasée, comme disent mes parents. Alors je n'aimais plus les vacances. La mer m'ennuyait, les musées ne m'intéressaient plus, tout ce que je voulait était traîner avec une bande de potes rencontrés dans le camping ou aux alentours et aux moeurs plus ou moins douteuses.
Mais maintenant, j'aime de nouveau les vacances. Parce que je peux faire ce qu'il me plait, sans avoir à me stresser de "oh mon dieu, est-ce que je connais mes formules de physique par coeur? Et mes maths? Comment est-ce qu'on intègre la fonction inverse, déjà?". C'est reposant. Vraiment reposant.

Alors par cette douce matinée de vacances, j'ouvre grand les fenêtres et laisse entrer l'air frais et le soleil tiède dans ma chambre. Parce que ça fait du bien. Je passe plus d'une heure dans mon bain, je tente en vain de discipliner mes cheveux, et j'enfile à la va-vite un tee-shirt vert pomme et un vieux bermuda en jean.

Ouaip. C'est ma tenue du dimanche.

Puis je me laisse tomber mollement sur mon lit et regarde mon réveil.

Huit heures du matin. Je savais que j'étais matinale, mais là, je battais des records. Il fait croire que les évènements de la veille m'ont un peu retournée.

J'empoigne mes deux gros oreillers et cale contre le mur avant de m'enfoncer dedans et saisir la manette de ma console. Puis machinalement, je l'allume, et lance le jeu.

J'ai toujours beaucoup aimé jouer aux jeux vidéo. C'est comme un film dont tu contrôles le héros. On t'offre la possibilité de vivre des aventures incroyables sans risquer ta vie ni décoller de ton canapé. Une aventure que tu peux recommencer quand tu veux. Tu peux bondir de toit en toit en pleine renaissance italienne et même rencontrer le fabuleux Léonard de Vinci, t'équiper d'armes démesurées et aller poutrer du dragon avec des joueurs du monde entier, te perdre dans les mutliples donjons de Bordeciel en te demandant quels bouquins ficitifs lire et si tu as vraiment besoin de cette hache en acier, ou tout simplement sauver le monde avec un Ocarina magique et une épée possédée.

Mais ce que j'avais choisi de faire aujourd'hui, c'était d'explorer l'enfer personnel d'un homme "un peu" torturé par son passé. Intéressant de voir comme les créateurs de jeux vidéos peuvent avoir l'esprit tordu... et vous transmettre la peur par de simples images numérique. Moi, j'y joue seulement en plein jour. Et parfois même avec la soluce à côté de moi. Mais c'est tellement intéressant de voir par quels moyens on peut matérialiser les craintes ou peurs d'une personne, et le nombre d'interprétations différentes qu'on peut donner aux choses...

Au bout d'une heure, je ne peux plus me retenir. Je coupe le jeu, empoigne mon fameux calepin défoncé et m'équipe d'un crayon à papier parfaitement taillé.

Il faut que j'arrive à dessiner ce personnage. Il est tellement étrange... on dirait qu'il n'a pas qu'une personnalité. Il peut se montrer doux et protecteur, c'est un père attentif. Et pourtant, il a commis plus d'un meurtre et la prison est devenu sa résidence secondaire. Le pire, c'est qu'il ne sait même plus s'il est oui ou non l'auteur des crimes dont on l'accuse.

... un bien fascinant sujet.

Toute à mes pensées, sans trop m'en rendre compte, je me mets à gribouiller quelques traits de visage et les contours d'une posture dont je n'ai encore aucune idée précise tout en repensant à la veille.

Tout d'abord, à ma chute mémorable. Ensuite, à celle de la jolie serveuse. Et enfin, aux deux jeunes hommes assis l'un en face de l'autre. Je me souvint d'Esteban avec un petit sourire. Il était vraiment craquant, et en plus, très gentil. En tout cas, il était venu m'aider à me relever. Je me demandais à cet instant si je ne l'avais pas déjà vu quelque part.
Il était fort probable qu'il n'habite pas très loin de chez moi, s'il se rendait à ce café. Après tout il n'était pas un habitué et l'endroit n'avait rien d'exceptionnel, alors il n'y avait aucune raison de faire des dizaines de bornes juste pour s'y rendre.

Toute à mes pensées, j'achevais sans trop m'en rendre compte les derniers traits de mon esquisse.

C'est quand je m'y intéressai vraiment que je sursautai.

Le dessin final avait beau avoir les traits du héros de mon jeu -qui tournait encore tout seul sur ma télé-, sa posture et la façon dont il fixait en face de lui me rappelait étrangement quelqu'un .
Ces cheveux mal coiffés, ce regard hésitant et passionné, le visage à demi masqué derrière ses mains jointes sur lesquelles prenait appui son menton...

Il n'avait rien à voir avec Esteban. Ni son "ami".

Non.

En fait, je venais de dessiner Terens.

Avec un bond, je me levai et enfilai une veste légère à la va-vite avant d'éteindre mon jeu et sauter dans mes baskets. J'empoignai mon sac à bandoulière "de vacances" en y fourrant ma trousse qui alla rejoindre mon plumier en métal et mes vieux carnets. J'y ajoutai aussi mon carnet à spirale auquel était encore attaché le portrait du garçon d'hier, et bondit à l'extérieur.

Voyons voir... dans quel immeuble avions nous pourri les boites aux lettres, le 14 juillet dernier...?

Sans trop réfléchir à ce que je faisais, je me rendis en courant presque dans le quartier dont je peinais à me souvenir et me retrouvai face à un empilement de boites aux lettres. Le facteur était là, remplissant chacune d'entre elles de grosses lettres recommandées et cartes postales colorées. Lorsqu'il me vit, il haussa un sourcil et remonta la visière de sa casquette.

"Mademoiselle, vous vivez ici?"

Au début, j'ai cru que j'allais lui répondre un truc du genre... "En quoi ça te regarde?". Et puis je me suis rendu compte que je fixais la boite aux lettres dans laquelle il s'apprêtait à glisser un colis avec insistance.

Avant que je n'aie le temps de lui répondre, il reprit.

"Connaissez-vous Terens Mattews?"

J'ai tout de suite pensé à réponde "Jolie rime." Puis à lui dire la vérité. Mais la réponse à fusé plus vite que je l'aurais voulu.

"Oui, pourquoi?"

Il ne parut même pas suspicieux.

" - J'ai un colis pour monsieur Mattews, mais on dirait qu'il est absent pour le moment. En tout cas, il ne répond pas. Vous pourrez le prévenir d'aller le chercher le plus tôt possible? Je ne sais pas s'il verra mon mot à temps de lui même.
- Ah. Non, Terens est quelqu'un d'un peu désordonné et occupé, je ne pense pas qu'il aille souvent vérifier son courrier. Mais je pourrai le lui apporter. J'allais justement le rejoindre au sutdio photo."

Je ne sais pas d'où j'ai sorti tout ça, mais ça avait l'air tellement gros que le facteur m'a cru.

"Tant mieux! sourit-il. Voilà pour lui. Au revoir, mademoiselle!!!"

Je le saluai de la main en serrant contre moi le carton un peu fatigué par le transport. Heureusement, il ne semblait rien y avoir de fragile là dedans.

Et puis je paniquai. Qu'est-ce que j'avais encore fait? Pourquoi fallait-il que je réfléchisse toujours après avoir agi?




C'est comme ça que je me retrouvai à poireauter devant la porte de l'appartement de Terens, assise en tailleur devant sa porte, SON colis sur mes genoux. Et un portrait involontaire de lui dans mon sac, gribouillé le matin même.

Je m'appelle Joy, et je suis une andouille.

_________________
Gloire à Flotteman.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: pour dame gabrielle!   

Revenir en haut Aller en bas
 
pour dame gabrielle!
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Audemars Piguet Carillon pour dame.
» COMPARTIMENT POUR DAMES d'Anita Nair
» [Murakami, Haruki] Saules aveugles, femme endormie
» Français québécois
» Le briseur de rêve

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'arbre de Piya :: Bibliothèque: :: Histoires-
Sauter vers: